Cefim Stories #12 : Margaux Benoit – retour sur la formation Animateur e-commerce

CEFIM Stories

Article publié le 16 janvier 2019

Un grand merci à Margaux, fraichement sortie de la promo 2018 de la formation animateur e-commerce et qui nous fait la gentillesse de partager son expérience de la formation Animateur e-commerce en vidéo et par écrit !

Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Margaux Benoit

Découvrez le profil de Margaux sur LinkedIn.

Peux tu nous raconter ton parcours et pourquoi tu t'es adressé à CEFIM pour ta formation ?

Je suis issue du milieu socioculturel. Après des études en histoire de l’art et médiation culturelle, j’ai travaillé 4 ans dans une association en tant que coordinatrice adjointe des activités culturelles. Ce milieu étant soumis à des baisses de subventions constantes, j’ai choisi de démarrer une nouvelle aventure professionnelle dans un monde qui me passionne et où les opportunités sont plus nombreuses : le digital. La formation Animateur E-Commerce du CEFIM m’a plu car elle est peu répandue en France, assez courte et intense pour me permettre de rebondir rapidement sur d’autres projets et avec une période de stage.

Pourquoi tu aimes ce métier, qu'est ce qui te passionne dans le webmarketing ?

J’aime ce métier car il demande d’être malin et créatif. Il faut savoir repérer et mobiliser les bonnes informations pour s’adapter à la demande du client et être imaginatif dans les propositions qu’on lui fait. Il faut pouvoir se démarquer de ses concurrents pour porter l’identité d’une marque ou d’une entreprise. On peut intervenir sur plusieurs leviers : réseaux sociaux, référencement, publicité … Le digital étant sans cesse en évolution, de nouveaux outils apparaissent chaque jour ou presque, ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais !

Dans la formation Animateur e-commerce, le programme est dense, quelle est le sujet qui te passionne le plus ?

Je suis particulièrement intéressée par le référencement naturel (SEO) et payant (SEA). Le SEO demande d’être logique, pertinent et rigoureux : il faut penser à la place des robots qui indexent le site web et des utilisateurs qui cherchent une information, et donc penser double ! Le SEA est intéressant car c’est un challenge de tous les jours. Il faut être percutant dans les annonces choisies et malin sur les mots-clés retenus, tout en étant vigilant sur le suivi des budgets et des résultats.

Comment c'est possible de trouver un emploi après seulement 3 mois de formation ?

Le webmarketing et plus précisément le e-commerce est en pleine expansion en ce moment. Les entreprises réalisent qu’il faut passer le pas du numérique pour continuer à faire croître leur activité. De plus, le CEFIM permet de construire ou d’étendre son réseau de professionnels et d’être au fait des opportunités d’emploi.

Quel est ton meilleur souvenir de cette formation ?

J’en ai plusieurs, mais je retiendrai surtout la qualité des échanges entre les camarades de promo et les intervenants. L’ambiance est bienveillante, il n’y a aucune question idiote, toutes les ressources sont partagées, sans concurrence.

Peux tu nous sortir le gif qui te fait le plus rire ?

mais attention, il faut le regarder avec la musique d’Epic Sax Guy (double méme)

Quels conseils donnerais tu à de futurs étudiants qui se pose la question de faire une formation AEC chez CEFIM ?

Dense mais complet, vous apprendrez plein de choses et serez de vrais experts 😉

Découvrez la formation Animateur e-commerce

Le programme, les formateurs, les financements et les prochaines dates.
Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Retour en haut de page