Le métier de développeur web

10 bonnes raisons de devenir une rock star du web !

Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

A l’heure où beaucoup de métiers disparaissent et apparaissent, le métier de développeur web n’en est qu’à ses prémices.
Face à une demande en forte croissance, de très nombreuses places sont encore à prendre ! 

1 – Développeur web: un métier nouveau

Si les métiers de l’informatique attirent sans cesse plus de jeunes, ils offrent un large panel de professions plus pointues les unes que les autres. Parmi celles là, il en est une qui est largement ouverte sur l’avenir, c’est celle de développeur web. A chaque fois que vous vous baladez sur le web, quelque soit l’application ou le site sur lesquels vous allez, il y a, derrière, un développeur web qui en a conçu l’architecture.

2 – Des études courtes

Idéalement de formation Bac+2 à Bac+5, le métier de développeur web requiert de solides connaissances en architecture informatique, mais aussi pas mal de créativité. En effet, si le développeur web doit suivre scrupuleusement les recommandations de son client ou de son chef de projet, ses compétences autour de l’expérience utilisateur propulseront sa renommée et lui permettront d’acquérir de la reconnaissance.

3 – Un métier à la pointe de la technologie

Sans cesse confronté aux évolutions technologiques et aux évolutions permanentes du web, le développeur doit maintenir une veille permanente. C’est ce qui lui permettra de conserver une longueur d’avance sur ses concurrents !

4 – Une place à part

Parce que l’ensemble des entreprises, mais aussi des collectivités passent en mode web, elles sont toutes en quête de sites web performants et originaux. Le développeur web a donc un rôle prépondérant à jouer dans la lisibilité de l’entreprise et sa rentabilité.

5 – Le choix du statut

Job mixte par excellence, les développeurs web peuvent officier, soit en indépendants (freelance, portage salarial, consultants…), soit en CDI dans une agence ou une ESN (ex SSII), soit, et toujours en CDI en étant rattaché à une grande entreprise.

6 – La diversité du métier

Là encore le choix des possibles permet à tous les développeurs web de se spécialiser dans un secteur d’activité (banque, assurances, jeux vidéos, e-commerce, comptabilité, édition en ligne…). Selon la taille de la structure, devenir chef de projet technique et avoir une équipe qui lui soit rattachée. Les évolutions possibles sont nombreuses dans un métier en cours de développement.

7 – Un rôle autonome

Même si dans un premier temps, le développeur doit suivre les préconisations de son client ou de son chef de projets, il travaille généralement seul et en autonomie.

8 – Des salaires attractifs

Aujourd’hui un développeur web junior peut, sans aucun soucis prétendre à un salaire brut mensuel de 2 000€. Ce salaire peut rapidement tendre vers 3 000€ puis 6 000€ bruts mensuels en CDI. Un bon développeur web indépendant peut avoir des prétentions nettement supérieures en fonction des projets. 

9 – Le lieux de travail

Le langage informatique étant un langage universel, un bon développeur web peut travailler à l’étranger ou, directement depuis son domicile, en télétravail pour des sociétés basées à l’étranger.

10 – Des recrutements en hausse

On estime le besoin à plus de 10000 postes d’ici 2020 en France.

Et bonus, on peut garder le sens de l'humour en étant développeur 🙂

Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Retour en haut de page