Pourquoi OpenIP recrute son futur admin réseaux au CEFIM ?

Actualité

Article publié le 21 janvier 2021

Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Créé en Juin 2005, OpenIP est un opérateur français spécialisé dans l’art subtile de la VOIP et des Communications Unifiées pour les entreprises. OpenIP possède ses propres infrastructures Voix / Internet / Cloud et dispose d’une expertise unique des technologies SIP. OpenIP propose à plus de 1300 partenaires un catalogue de services Télécoms, IT & Cloud unique permettant d’offrir aux entreprises une approche unique associant expertise technique et accompagnement commercial de proximité. 

OpenIP a une stratégie de commercialisation 100% indirect. OpenIP édite et distribue l’application MyOpenIP, une plateforme e-business qui digitalise l’ensemble du parcours client dans le cadre de la commercialisation de ses services : éligibilité, devis, commande en ligne, suivi de livraison, monitoring & paramétrage des services, ticketing et facturation.
En janvier 2020, OpenIP s’est associé au groupe belge Destiny afin de constituer un leader européen des communications unifiées et sécurisées, et ceci avec le soutien du fond d’investissement Apax France. Dans son ensemble, le groupe accompagne 25 000 entreprises et compte plus de 300 employés présents en France, en Belgique et aux Pays-Bas, pour un chiffre d’affaires consolidé de 82 millions d’euros en 2019.

Tristana viana

Tristana VIANA
Responsable des opérations chez OpenIP

Vous avez recruté un alternant Administrateur Systèmes et Réseaux au CEFIM, comment ça se passe avec votre apprenti ?

Nous avons en effet recruté un apprenti Administrateur Systèmes et Réseaux cette année et c’est d’ailleurs la 4ème année que nous travaillons avec le CEFIM, même si pour les 3 premières années, nous avions choisi la formation Technicien Supérieur Systèmes et Réseaux.
Tout se passe parfaitement bien avec Julien ! Il est très professionnel, compétent et apporte de son apprentissage à l’équipe de Support Technique dans laquelle il évolue. 

Comment arrivez-vous à trouver le bon "flow" pour faire en sorte que l'étudiant soit opérationnel pendant ses périodes en entreprise ?​

L’alternance fait réellement partie de la culture de notre entreprise. Nous avons embauché des apprentis dès les débuts d’OpenIP parce que nous sommes persuadés que c’est un très bon moyen de se former techniquement tout en appliquant très rapidement la théorie dans un contexte professionnel.
Dans nos processus de recrutement, une période de formation est incluse d’office dès l’arrivée de l’un de nos collaborateurs, qu’il soit alternant ou non. Notre métier étant amené à évoluer constamment et notre équipe de Support technique étant particulièrement appréciée par nos partenaires, notamment grâce à son accompagnement technique, nous devons maintenir ce niveau de compétence en se formant constamment.
Après une première phase de formation théorique nécessaire pour commencer à prendre en main les tâches d’un technicien Support, l’apprenti est accompagné sur ses premiers appels et ses premiers tickets avant de le laisser les gérer de façon autonome. Malgré cela, l’équipe est en constante communication tout au long de la journée et s’entraide continuellement, ce qui permet à nos apprentis de pouvoir s’appuyer sur l’équipe à tout moment et de se remettre plus facilement dans le bain après une période d’école 🙂

La formation AIS expliqué par Thomas CHERRIER

Quels conseils donneriez-vous à de futur(e)s candidat(e)s pour se lancer dans le métier (en dehors de suivre une formation au CEFIM bien sûr) ?

Le seul conseil que je pourrai donner est de ne pas hésiter à être curieux et à vouloir toujours se surpasser techniquement, parce que dans ce métier, il faut principalement aimer apprendre et avoir envie d’acquérir de nouvelles compétences sans arrêt !

Les possibilités d’évolution dans ce domaine n’ont sans doute jamais été aussi fortes que maintenant.

Quelles sont les perspectives d'avenir dans ce secteur d'activité selon vous ?

Selon moi, les perspectives d’avenir sont très fortes et très diverses principalement en raison de la numérisation toujours plus importante des entreprises. Avec le télétravail qui est devenu la norme cette année en raison du contexte sanitaire que nous connaissons, de plus en plus de besoins vont apparaitre pour créer et maintenir les systèmes de communication des entreprises.
Les possibilités d’évolution dans ce domaine n’ont sans doute jamais été aussi fortes que maintenant et si certains hésitent encore dans le choix de leur formation ou de leur reconversion, qu’ils n’hésitent plus !

Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Retour en haut de page